Le CF Montréal en trois questions (saison 2023, ép. 2)

Publié par

Chose promise, chose due. Vous avez tellement produit de questions intéressantes qu’il était impossible de les ignorer. Lançons-nous donc dans un second exercice de trois questions, toujours sur le thème de la préparation. Au programme, les milieux axiaux offensifs, l’intrigant George Campbell et les prêts en CPL. Let’s go.

Sébastien Nadeau (@SbastienNadeau4)
Est-ce que Choinière/Saliba/Miljevic/Rea c’est suffisant au milieu?

La réponse est plutôt évidente : à vue de nez, non, ce n’est pas suffisant. Entre un joueur qui ne s’est pas encore imposé (Choinière), deux qui n’ont aucune expérience soit chez les pros, soit à ce niveau (Saliba et Rea) et un qui a encore beaucoup de choses à prouver (Miljevic), difficile de prétendre que l’effectif est complet dans ce secteur du terrain. N’oublions cependant pas Hamdi, qui jusqu’à preuve du contraire est bel et bien dans l’effectif. Reste que même avec notre ami égyptien, c’est léger. Peu expérimenté. Moyen, même. Ça peut réussir, mais ça peut planter aussi. En somme, je vivrais mieux avec un renfort dans ce secteur de jeu, mais s’il faut commencer la saison et voir ce que ça donne avant de recruter (ou pas), je ne suis pas contre.

Antoine (@CoulAntoine)
Sachant que Camacho et Waterman sont à leur dernière année de contrat, Campbell, une fois en santé, devient-il une menace pour un poste de partant d’un des trois défenseurs centraux? Si oui lequel?

George Campbell est venu ici pour jouer. C’est une évidence. Se prépare-t-on à un départ imminent du côté d’Olivier Renard? C’est fort possible. Kamal Miller semblait avoir envie de se faire la malle. S’il n’est pas 100 % concentré sur son travail, il est fort possible qu’il se fasse bousculer par Campbell ou par Thorkelsson, toujours très juste dans ses contributions. Or, s’il ne joue pas, sa valeur baissera. Gros dilemme. Chose certaine, Campbell est là pour jouer. Mais aussi et surtout pour préparer la suite. Logiquement, que ce soit du côté de Miller et de ses envies de voyage, de Camacho qui arrive en bout de piste et de Waterman, toujours en progression et supposément convoité, il est fort probable que l’ami George finisse par trouver une place dans la rotation, voir dans le onze en seconde moitié de saison. Mais George est-il une « menace »? Non, pas vraiment. Comme Olivier Renard l’a déjà dit : il transfère un joueur quand il sait que son remplaçant est déjà trouvé. Si George est là, c’est probablement parce que quelqu’un s’en ira bientôt, par transfert ou via un départ libre.

Valade Luc (@luc_valade)
Quels jeunes joueurs bénéficieraient d’un prêt en CPL outre Assi?

Il semble y avoir un petit buzz autour de Nathan Saliba pour le moment, si bien que certains le voient déjà comme le nouveau Koné et l’insèrent de toutes sortes de façons dans leur onze fictif. Peut-être qu’il est prêt. Mais peut-être pas. À mon avis, un petit tour sur les terrains de Canadian Premier League lui ferait gagner un peu d’ampleur. S’il se battait chaque semaine contre Ottawa, Halifax ou Hamilton, on verrait aussi vraiment de quoi il en retourne. Un peu comme Rea quoi. Sinon, un nom qu’on lit peu, mais qui m’allume peut-être (vraiment) un peu (beaucoup) plus que Saliba est celui de Malick Daouda. Là, on est devant un 6 au profil intéressant pour éventuellement remplacer… Victor Wanyama. Mais ce n’est pas en PLSQ que l’académicien va devenir un homme. Du moins pas l’homme dont cette équipe aura éventuellement besoin. Envoyons-le sous d’autres cieux cette saison, qu’il nous revienne fin prêt à être moulé par notre ami Victor. Vite, vite, agissons.

Et voilà qui met un terme à ce second chapitre de la première série de questions de la saison. Le camp n’est pas terminé, tout ce qui a été dit ici peut devenir caduc très rapidement. Surveillons les arrivées et la dynamique qui s’installera au cours des prochaines semaines. C’est pour ça qu’on aime les camps préparatoires.