Quand mai rime avec relégué

Publié par

La saison tire à sa fin un peu partout en Europe, et l’heure est aux bilans pour bien des Québécois et Québécoises qui évoluent à l’étranger. Malheureusement, le mot relégation est celui qu’on retient cette fois-ci.

D’abord du côté féminin, les choses n’ont pas bien été pour aucune des cinq Québécoises qui évoluent en première division. En Allemagne, l’USV Jena a commencé le mois de mai avec une victoire de 3-2 contre Hoffenheim. Amy Pietrangelo a marqué un des buts des siens. Par la suite, son club a perdu ses deux matchs et même s’il reste un match à jouer, son club ne peut faire mieux que terminer avant dernier et être relégué. En France, Marseille (Geneviève Richard et Marie Yacine Alidou D’Anjou) était déjà relégué à la fin avril, mais cette fois c’est au tour d’Albi et d’Arielle Roy Petitclerc et Geneviève Lambert de subir le même sort. Malgré une victoire en début de mois contre Guingamp, les deux défaites subséquentes contre Paris FC et Montpellier les ont confinées à l’avant-dernier rang. Il sera intéressant de voir ou ces cinq joueuses seront en septembre prochain. Du côté des hommes aussi la relégation a fait une victime. En Espagne, malgré une fiche de 2 victoires, 1 nulle et 1 défaite, Barcelona B est relégué en 3e division avec encore un match à jouer. Jean-Yves Ballou Tabla n’a joué que deux de ces quatre matchs.

La situation est complètement différente en Allemagne pour André Hainault. Le défenseur de Magdebourg a vu son club remporter le championnat de Bundesliga 3. Malgré la promotion, il restera à ce niveau l’an prochain, ayant signé un contrat avec Kaiserslautern, tout juste relégué de Bundesliga 2. En D4, le gardien québécois Julien Latendresse-Lévesque a connu une sortie difficile avec le Chemie Leipzig fin mai. Il était dans les buts lors d’une défaite de 5-0. Il n’a plus joué depuis. Chemie termine la saison en 16e position.

En France, la saison est terminée pour la poignée de Québécois qui évoluent en National 2 (D4). L’ancien de l’Impact Jérémy Gagnon-Laparé a terminé la saison avec 1889 minutes en 24 matchs. Sa saison la plus occupée à date en carrière. Son club, Vitré, a terminé 11e sur 16 dans son groupe. Du côté de la réserve de Lyon, le défenseur Zachary Brault-Guillard a terminé sa saison avec 15 présences sur le terrain, son club a terminé au 11e rang. À Lille, Zorhan Bassong a joué 16 matchs alors que Charles Brym en a joué six. L’équipe a terminé la saison au 11e rang. Finalement, le défenseur John Dinkota a joué cette saison sept matchs avec Jura Sud qui a terminé au 4e rang de son groupe de National 2.

En Finlande, le défenseur Jems Geffrard a été titularisé à trois reprises en mai pour RoPS. Son club a maintenu une fiche d’une victoire, deux défaites et deux nulles lors du dernier mois. En D2, le défenseur Chakib Hocine a été titulaire lors des cinq matchs d’EIF depuis le début de la saison. Son club est toujours invaincu en vertu d’une fiche d’une victoire et quatre nulles.

Du côté de l’Amérique du Nord, c’est à Ottawa que les Québécois ont le mieux performé en mai. Dans les buts, Maxime Crépeau a été parfait lors du dernier mois, récoltant six blanchissages. Il a été aidé par de belles performances de ses défenseurs, particulièrement le Québécois Thomas Meilleur-Giguère qui prend sa place tranquillement, lui qui a joué tous les matchs en mai. Gabriel Balbinotti n’a quant à lui participé qu’à une seule rencontre. À Indianapolis, le défenseur Karl Ouimette a lui aussi joué six matchs en mai, son club a récolté cinq points sur une possibilité de 18. À Phoenix, Alessandro Riggi a joué quatre matchs en mai, il n’a pas trouvé le fond du filet. Son coéquipier, Lucca Ricci, n’a joué qu’un seul match au cours de cette période. Finalement, du côté du Real Monarchs, Masta Kacher a été peu utilisé en mai, il n’a participé qu’à deux matchs lors du dernier mois.

On ne pourrait pas terminer ce texte sans mentionner le nom de Jimmy-Shammar Sanon, titulaire pour Haïti lors d’un match amical face à l’Argentine à Buenos Aires. Sanon a pu fouler la pelouse de la Bombonera pendant les 45 premières minutes du match, qui s’est terminé sur le score de 4-0, grâce notamment à un triplé de Lionel Messi. Le gardien Québécois Josué Duverger était sur le banc de la sélection haïtienne, dont faisait aussi partie Jems Geffrard, non retenu pour le match.